COMMUNIQUE DU DEPUTE SOCIALISTE MARC DOLEZ DU 8/01/2008

Publié le par Patrick LEBORGNE

 
            Je juge déplorable la position du groupe Socialiste de l’Assemblée Nationale, annoncée ce jour, de boycotter la réunion du congrès de Versailles, le 4 février, pour la révision de la Constitution préalable à la ratification du Traité Européen.
 
            Alors qu’en votant non à la révision de la Constitution, où la majorité des 3/5 est requise, les parlementaires de gauche peuvent imposer au Président de la République le référendum dont il ne veut pas, le boycott revient à renier les engagements pris et à se rendre complice de cette forfaiture qui consiste à faire adopter par le parlement un projet de traité précédemment repoussé par le peuple.
 
            Profondément attaché au respect de la souveraineté populaire, je refuse pour ma part de cautionner cette indigne complicité et me rendrai donc, le 4 février, au congrès de Versailles pour voter non.
 
 
 
 
 
 
 
 
J'étais très réservé quant à notre stratégie actuelle par rapport au nouveau traité européen, j'ai signé l'appel pour un référendum.
 
Par contre, les vacances qui sont souvent signe de réflexion et d'écoute, notamment les conversations de comptoir… me font penser que le groupe socialiste à tort de boycotter le prochain congrès. Nous devions y aller et voter non.
 
Car en votant oui ou en boycottant le congrès nous donnons un quitus à Sarkozy, que nous le voulons ou non. Actuellement nos concitoyens attendent autre chose de nous.
 
Nous en reparlerons.
 
Patrick

Publié dans capagauche35

Commenter cet article