CRISE FINANCIERE 2008

Publié le par Patrick LEBORGNE

CRISE FINANCIERE 2008

 

Que l'on se rassure tous les gouvernements de tous les états concernés volent au secours des banques. Ils demandent aux plus pauvres ainsi qu'à la classe moyenne de payer les déficits et les erreurs de gestion des dirigeants bancaires sans qu'eux mêmes ne soient  sanctionnés.

 

C'est beau le capitalisme.

C'est magnifique de sens le libéralisme, même régulé.

C'est un avenir radieux pour la classe ouvrière de rembourser les dettes des riches.

C'est heureux de bénéficier du bouclier fiscal….

 

Au fait, je ne peux pas être heureux  en ce matin d'automne puisque je ne bénéficie pas de ce fumeux bouclier fiscal, mes impôts vont donc servir à rembourser le rachat des banques spéculatives.

 

Mais rassurez-vous chers(es) lecteurs et lectrices, si nos économies sont touchés, les plus fortunés de France, dont les amis de notre Sarko vont en profiter pleinement, et vont pouvoir multiplier par 4 ou 5 leur fortune. Pourquoi ?

 

Tout simplement en rachetant des actions DEXIA à 5 euros cette semaine, et en les revendant d'ici quelques mois  à 15-20-30-50 euros l'action, quand cette société sera à nouveau recapitalisée et en pleine activité spéculative.

 

Alors si comme moi chers camarades et amis socialistes vous croyez que le mot " libéralisme"  représente l'enrichissement d'une classe par l'appauvrissement d'une autre vous ferez le bon choix au congrès de Reims.

 

Patrick LEBORGNE

Publié dans capagauche35

Commenter cet article

Katell 08/10/2008 11:31

Je suis aussi énervée que toi en ce moment : par ce qui se passe mais aussi par le manque de réaction des journalistes, des politiques... Si, Fabius dimanche et Aubry hier ont tenu un discours un peu moins consensuel. Comme tu le dis, le tournant ets prenable au Congrès en novembre prochain. Il ne faudra pas le rater !