Mes chers camarades

Publié le par Patrick LEBORGNE

 

Mes chers camarades

 

                        134 734 suffrages exprimés, 134 734 militants qui assistent aujourd’hui, impuissants, à une bataille de chiffonniers qui pourrait être risible, si elle n’était destructrice.

 

                        Avons-nous voté pour cela? Avons-nous voté pour avoir le spectacle affligeant d’une caste de dirigeants qui aujourd’hui pensent plus à occuper le bureau laissé vide par F. HOLLANDE, qu’au travail réalisé par tous les maires, élus municipaux, conseillers généraux ou régionaux, tous ces élus, ces militants, qui se démènent pour que la vie de nos compatriotes soit moins difficile.

 

                        Dans leur délire procédurier, pensent-ils un seul instant à la dégradation de l’image de notre parti, qui, avec une presse qui aime le sang, est présenté aux Français comme une organisation quasi mafieuse où la magouille, le trucage, la manipulation sont monnaie courante.

 

                        Mes camarades, ce n’est un secret pour personne que les congrès se jouent dans 4 ou 5 grosses fédérations. Ce n’est un secret pour personne que depuis la création du P.S., les scores réalisés dans ces grosses fédérations sont discutés et le plus souvent discutables. S. ROYAL, depuis 30 ans en a profité quand elle était dans la majorité. M. AUBRY également. Ce ne sont pas des oies blanches, elles ont été toutes deux ministres, et connaissent parfaitement ces « pratiques ». Il y a beaucoup de mauvaise fois à s’indigner aujourd’hui, d’irrégularités dont on a profité hier. La surenchère depuis hier, genre : « Royal lave plus blanc » a un petit côté indécent.

 

                        Pouvons-nous encore sortir de ce foutoir par le haut ? Y aura-t-il une voix forte pour dire que cela suffit, que cette spirale suicidaire a assez duré. La seule vois forte aujourd’hui me semble celle des militants et je nous invite tous à inonder les messageries de Ségolène et de Martine, pour exprimer notre ras le bol et notre colère.

 

                                                                                    Vincent BAUDOIN

Publié dans capagauche35

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article