Lettre ouverte à Benoit HAMON contre l'éviction de Marie-Noëlle LIENEMANN !

Publié le par Patrick LEBORGNE

Lettre ouverte à Benoit HAMON contre l'éviction de Marie-Noëlle LIENEMANN !

Cher Benoît HAMON, cher camarade
,


Je ne poserai ouvertement que peu de questions dont les réponses attendues sont essentielles.

Le Parti socialiste aurait pris un virage à gauche avec une nouvelle direction depuis le Congrès de Reims qui ne transigerait pas sur ses convictions, au point nous l’avons vu, que l’entrée des "Royalistes » était assujettie à l’accord sur une plateforme politique.

Cependant, sur sa gauche, Marie-Noëlle LIENEMANN  a été évincée de la liste des Européennes dont elle est sortante sans une seule erreur de parcours.

Je pose là, porte-parole de plusieurs centaines de camarades, une question essentielle et qui appellera à ta  réponse étayée.

Pourquoi le PS se prive t il  maintenant au Parlement européen d’une femme compétente qui porte avec force et conviction toute une politique, une pensée et une action de gauche ?

Parce qu’elle avait, et ce n’est qu’un exemple parmi de nombreux, porté le NON sur le projet de  constitution et l’exigence ensuite d’un référendum en France sur le traité de Lisbonne ?

Veut-on faire taire toutes les voix libres au sein du PS ?
Marie-Noëlle LIENEMANN  était l’une des rares qui avait refusé de voter, comme hélas de nombreux socialistes ne l’ont pas fait, les directives de dérégulation des services publics.

Regardons-y de près, cher camarade, l’éviction de Marie-Noëlle LIENEMANN  est-elle une preuve de plus de l’éviction organisée de tous les leaders importants et reconnus de la gauche du PS ?

Certains nous demandent si Marie-Noëlle LIENEMANN  ne serait elle pas  mieux entendue et mieux respectée hors du PS ? Je pose cette question, est-ce cela que cherche la direction du PS ? Avec de telles méthodes, le PS ne s’étonnerait alors plus qu’il ne soit pas en situation de rassembler…

Rappelez-vous, il y a peu, les socialistes, en particulier ceux du Pas-de-Calais, ont demandé à Marie-Noëlle LIENEMANN, de mener le combat contre l’extrême-droite incarnée par la candidature de Marine Le PEN, qui, lors des dernières municipales, était, je vous le rappelle, à deux doigts de gagner la ville d’Hénin-Beaumont ( d’ailleurs au passage, à cause des pratiques locales des socialistes et du maire). Que s’est-il passé ? Marie-Noëlle LIENEMANN a réussi ce que la plupart pensait perdu d’avance, elle a largement rassemblé et redonné confiance. On l’a utilisée parce que l’on connaissait sa force, sa « puissance de tir politique » et elle a fait battre Marine Le Pen !

Aujourd’hui on voudrait la virer ? On l’éjecte !!  Sont-ce des méthodes dignes de la part de ceux qui se revendiquent d’une certaine cohérence en politique et du refus des combinaisons d’appareil ou de promesses à rendre ?

Dans le paysage réel militant, Marie-Noëlle LIENEMANN  ne peut pas, ne doit pas sortir des listes européennes.
C’est impossible de se fermer les yeux et de ne pas considérer comme Marie-Noëlle Lienemann  est de gauche, sincère, active sur le terrain. Elle a toujours défendu ses idées plutôt que s’aligner.

Pardonne-moi d’insister. Encore cette question : serait-elle manifestement devenue un handicap au PS ? J’entends que le PS prétend se rénover. Est-ce en se privant d’un de ses meilleurs éléments ?

Mais il est justement là le renouveau ! Ce n’est pas dans l’âge du capitaine mais bien dans la jeunesse de ses idées, dans la pertinence de sa pensée politique, dans la vivacité de ses actions à  mener à gauche.

Bien évidemment, nous militants de gauche au PS, nous espérons que Marie-Noëlle LIENEMANN  continue ses combats qui sont si souvent les nôtres, en particulier dans le logement.

Mais nous ne pouvons pas te laisser silencieux ; Je te pose cette question persistante parce que de nombreux camarades m’ont demandé de te la poser.

Pourquoi, Benoit HAMON, mon cher Camarade, n’as-tu pas su défendre Marie-Noëlle LIENEMANN ?
Je ne puis imaginer, te connaissant et sachant vos liens qui paraissaient étroits que tu n’aies pas voulu défendre sa position de sortante.

Je ne me permettrais pas ici de te rappeler que tu avais à tenir tes engagements, cher Benoît, ce sont pourtant ceux que tu as pris auprès de tes alliés. Auprès de celles et ceux de la contribution CHANGER. Et pourtant, ni Marie-Noëlle LIENEMANN , ni Anne FERREIRA , toutes deux de CHANGER/UN MONDE d’AVANCE, députées sortantes ne sont éligibles !

En conséquence, cher Benoit HAMON, cher Camarade, il faut impérativement que d’une manière ou d’une autre Marie-Noëlle LIENEMANN retrouve sa position éligible. On nous dit que les jeux sont faits. Pourtant, ils ne le sont jamais tout à fait, surtout quand on songe qu’avant le retour massif des Royalistes, pour eux aussi « les jeux étaient faits ».

Enfin parce que Marie-Noëlle LIENEMANN  est fidèle dans ses convictions comme dans ses alliances et qu’en la circonstance elle t’aurait toujours soutenu, je te conjure de reprendre lien avec elle et de lui faire une ultime et mature proposition.

Cher Benoît, cher camarade, reçois ici toutes mes amitiés socialistes et demeurons rassemblés.

Patrick DuCome - Membre du Bureau national - CNE PS
UN MONDE d’AVANCE  PARIS Coordonnateur Paris // CHANGER//
06 62 67 79 23

Publié dans capagauche35

Commenter cet article