Laurent FABIUS le 10/02/07

Publié le par Patrick LEBORGNE

Laurent Fabius, candidat malheureux à l'investiture présidentielle du PS, a renvoyé dos à dos samedi 10 février l'UMP Nicolas Sarkozy, "Monsieur Supercherie", et l'UDF François Bayrou et "son aimable imposture".
"Monsieur Sarkozy, c'est Monsieur Supercherie. Il promet de gouverner comme s'il n'avait pas depuis cinq ans tout gouverné", a déclaré le député de Seine-Maritime lors d'un discours à Paris, transmis à la presse.
"Il annonce des dépenses massives et y ajoute des baisses d'impôts sans jamais dire comment il financera. Il prétend revaloriser la fonction enseignante, mais ne remplacera qu'un fonctionnaire partant à la retraite sur deux. Il parle peuple aux travailleurs pour mieux les abuser", a-t-il accusé.
Pour Laurent Fabius, "Monsieur Sarkozy, c'est donc une sorte de Monsieur Chirac en culottes courtes, avec la guerre en Irak en plus et la laïcité républicaine en moins".
L'ancien Premier ministre a également dénoncé l'"aimable imposture" de François Bayrou, qui progresse dans les derniers sondages au détriment des candidats de gauche.
"Le but de Monsieur Bayrou, en tous cas son résultat, c'est d'attraper des voix au premier tour pour mieux les offrir moyennant récompense au candidat de la droite au second."
"Ne laissons pas se développer cette ambiguïté", a insisté Laurent Fabius, demandant que "le PS réaffirme clairement qu'il n'envisage pas de gouverner avec l'UDF".
 (c) Reuters, 10/02/2007

Publié dans capagauche35

Commenter cet article