Jacques CHIRAC : LA CORRECTION ---- NELLE

Publié le par Patrick LEBORGNE

Jacques CHIRAC : LA CORRECTION ---- NELLE

 

Il est vrai que notre justice républicaine traine un florilège de dossiers de la Ville de Paris, chauffeur de Blondel d’FO, Roussin et autres copains-copines. A un moment donné il faut rendre des comptes, le temps judiciaire est ce qu’il est. Peut-on se satisfaire de cette décision ? Comment la commenter ?

 

Tout d’abord notre ex-président est un justiciable comme les autres, à la justice de passer. Nous n’avons pas à juger, pas plus qu’à commenter ou nous réjouir. Restons de marbre et attendons !

 

Je m’étonne des commentaires de tels ou telles égocentriques de gauche qui en profite une nouvelle fois pour pérorer devant les caméras plutôt que de bosser au projet socialiste. Il est vrai que ce dernier point est moins glorifiant !

 

Résultat de ce comportement, on ne parle plus des remarques de la cour des comptes sur les dépenses sarkoziennes. Une fois de plus c’est tout bénéfices pour le Roi Sarko.

 

Maintenant une question :

 

Qui est le Brutus de notre petit roi soleil Nicolas ?

 

J P Raffarin et ses 25 collègues du Sénat qui refusent d’entériner le projet de réforme de la Taxe professionnelle. Pour une fois réjouissons-nous de ce que vient de nous apporter le bicamérisme.

Cependant restons vigilent, ils sauront se retrouver, notamment sur la réforme des collectivités territoriales.

 

Patrick Leborgne

Publié dans capagauche35

Commenter cet article