LE BAL DES EGOS SE POURSUIT .....

Publié le par Patrick LEBORGNE

Perdre la raison

 

Vincent, Ségolène, Jack et les autres comment ne pas comprendre que vous êtes pitoyables et ridicules, que vous n'intéressez qu'une poignée de supporters; et surtout pas la grande masse d'électeurs de gauche qui attend autre chose du parti socialiste. 

 

Ce matin les médias, une nouvelle fois s'en donne à cœur joie, un weekend de réflexions politiques foutues en l'air à cause de la présence non désirée de Ségolène, l'ex-candidate à la présidentielle non-retenue par le peuple, dont les médias se font les gorges chaudes.

 

J'ose espérer que cette fois elle a compris, et qu'elle n'est pas la représentante du PS, mais d'un courant de pensée dont les principaux leaders ont fui le bateau. Au Fait pourquoi ????

 

J'arrête là, car on va penser que je fais la peau à une camarade, alors que je souhaite seulement qu'elle ne fasse plus de vaines provocations. D'autant que son idée de " bons médicaux" pour les élèves me satisfaisait et qu'une nouvelle fois par manque de discernement, on en entend plus parler…

 

Bien au contraire, chers leaders socialistes présidentiables, j'aimerai que vous réfléchissiez plutôt aux nouveaux sondages que l'on voit apparaître, qui ne font pas de bruit, mais qui représentent un réel danger pour la cohésion sociale. Il s'agit de demander aux français s'ils sont contents de l'assurance maladie et s'ils ne souhaitent pas des assurances privées…

 

Nous y sommes, RMC ce matin a abordé succinctement  cette info, il y a de longs mois j'écrivais sur ce blog que 2007 – 2012 démontrera que l'assurance maladie n'est pas satisfaisante, et qu'il faut changer. Et que 2012 – 2017 sera la pleine ouverture aux assureurs privés.

 

Alors oui, que certains courants de pensées socialistes ouvrent des sites de réflexion sur l'école, la formation, les études supérieures rassemblant divers partis oui, mais il y manque l'essentiel. Comment vivre ensemble, et quelles réponses devons-nous apportées au questionnement du peuple.  

 

Nous en sommes loin !

 

Patrick Leborgne

Ci-joint le commentaire de notre camarade F. Le Gal, il a raison, bossons...


Éditer le commentaire

Haut du formulaire


Commentaire sur
LE BAL DES EGOS SE POURSUIT .....

Afficher toutes les informations

Laissé par : F. Le Gal aujourd'hui à 15h02

·         Email :

·         IP :

·         Vous avez entièrement raison pour le danger qui guette notre assurance maladie. Permettez-moi néanmoins de revenir sur la séquence Royale -Peillon. Si beaucoup de présidentiables ont tenté de faire passer Royale pour une dinde, Peillon lui s'est auto proclammé "coucou de service". Même en rogne, son attitude est indigne. Royale n'a jamais, même dans les pires moments, malmené nommément qui que ce soit. Filipetti la nouvelle aboyeuse de service s'empresse toujours de répondre aux interviews de la presse pour en rajouter une couche. Son histoire de fessée est-elle une réminiscence de sa sphère privée? Désolé, mais elle l'a cherché !
C'est nul tout ça. La boucler pour toutes ces petites choses (comme ils savent encore le faire à droite) et s'aider, arrêter d'être agressif et l'ouvrir pour dire ce que l'on veut faire pour rendre notre société plus humaine.

 

Publié dans capagauche35

Commenter cet article

Francisco 26/11/2009 11:41






67 % des femmes interrogées sont favorables au chèque contraception












Les Françaises plébiscitent le chèque


contraception de Royal



 



 









Des pilules contraceptives./ SIERAKOWSKI / ISOPIX / SIPA




Le sujet fait débat dans la sphère politique pas chez les Françaises. Selon une enquête Ifop-20 Minutes, 67 % des femmes interrogées sont
favorables au chèque contraception à destination des lycéennes que Ségolène Royal a mis en place en Poitou-Charentes. D'un montant global de 144 euros, ces chèques donneront notamment droit
à une consultation médicale et à un traitement contraceptif de six mois. Si les 65 ans et plus sont plus circonspectes (52 % d'avis favorables), les 18-24 ans approuvent très largement la
mesure (79 % de réponses positives), tout comme les 35-49 ans (70 %). Or, c'est dans cette tranche d'âge que l'on retrouve justement le plus de mères d'adolescentes.








« Ségolène Royal savait qu'elle allait susciter le débat politique. Mais comme par le passé, elle démontre une certaine capacité à « sentir
» l'opinion et à faire des propositions qui remportent l'adhésion du public », analyse Jérôme Fourquet, directeur adjoint au département Opinions de l'Ifop, qui y voit le moyen pour la
présidente de Poitou-Charentes de « revenir dans le débat politique au sens noble du terme ». En fin de semaine dernière, le ministre de l'Education, Luc Chatel, s'était prononcé contre la
mesure. Tout comme la présidente du Parti chrétien-démocrate, Christine Boutin, qui a dénoncé un projet scandaleux. 


Charlotte Mannevy


Il est vrai que l'agressivité entre nous, socialistes, est à déplorer au plus au point parce que elle nous affaiblie, brouille notre message. Et surtout, parce que elle va à l'encontre de
nos valeurs humanistes. Comment comprendre les attaques incessantes d'un camps pour un autre quand on prône l'écoute, la compréhension, l'ouverture d'esprit, la justice. Comment comprendre
que l'on prône l'idéal démocratique quand on baffoue cet idéal par l'exclusion (le fameux TSS) et, peut-être la triche, en tout cas, l'opacité des méthodes démocratiques (voir
Reims).
 

Nous sommes pour la cohésion sociale et l'amélioration des conditions de vie de tout un chacun, nous défendons la possibilité individuelle pour chaque individu de faire des choix.
Or c'est précisément là que l'idée de Madame Royal est innovante, précise, concrète, et ne relève pas de l'annecdote, mais bien d'une vision plus globale du respect de l'individu dans ce
qu'il a de plus cher: son corps, le choix de donner la vie, donc de son avenir.
 
Madame Royal ne se place donc pas uniquement dans l'optique de faire parler d'elle, comme voudrait nous le faire croire les médias. Au contraire,  elle est dans la
réalisation d'un idéal de justice sociale et donc de cohésion sociale. Parce que sans justice, la cohésion sociale n'est pas possible.

Amitiés socialistes,

Francisco






F. Le Gal 16/11/2009 15:02



Vous avez entièrement raison pour le danger qui guette notre assurance maladie. Permettez-moi néanmoins de revenir sur la séquence Royale -Peillon. Si beaucoup de présidentiables ont tenté de
faire passer Royale pour une dince, Peillon lui s'est auto proclammé "coucou de service". Même en rogne, son attitude est indigne. Royale n'a jamais, même dans les pires moments, malmené
nommément qui que ce soit. Filipetti la nouvelle aboyeuse de service s'empresse toujours de répondre aux interviews de la presse pour en rajouter une couche. Son histoire de fessée est-elle une
réminiscence de sa sphère privée? Désolé, mais elle l'a cherché !
C'est nul tout ça. La boucler pour toutes ces petites choses (comme ils savent encore le faire à droite) et s'aider, arrêter d'être agressif et l'ouvrir pour dire ce que l'on veut faire pour
rendre notre société plus humaine.