SECURITE INTERIEURE

Publié le par Patrick LEBORGNE

SECURITE INTERIEURE

 

De qui se moque-t-on ?  Tant Nabotsarko qu'Hortefeux et tous les caciques de l'UMP se foutent de la gueule du monde, nous devrions y être habitués !  Et bien pas moi, je ne peux pas me résoudre à les laisser faire.

 

Une des dispositions de la dernière loi sur la sécurité intérieure détériore gravement le service public de la police et de la gendarmerie. Quelques médias s'en sont fait l'écho, le parti a manifesté sons mécontentement et livré son approche mais sans réel soutien médiatique, tant les médias sont à la botte du pouvoir sarkozien. Alors il reste quelques blogs pour s'exprimer.  

 

UN NON SENS ET UNE INEGALITE DEVANT LA SECURITE

 

Autoriser les policiers municipaux à procéder  à des contrôles d'identités est un non sens. Ces derniers n'ont pas les mêmes prérogatives et formations que les gendarmes et policiers nationaux.

Ensuite cela permet et autorise les suppressions de postes de policiers et gendarmes (budget de l'Etat)  au détriment de celui des mairies car  l'obligation de réussite du maire est réelle en vertu de son  pouvoir de police judicaire (code des communes)  Les communes de France devrons faire des choix ; soit assurer l'entretien des écoles et de la voierie, soit recruter des flics supplémentaires. CAR les effectifs de gendarmerie et de police diminuent et diminueront constamment… L'association Gendarme et Citoyen et les syndicats de police ne cessent de le déplorer.

Qui se souvient de l'annulation du dernier concours de gardien de la paix (juillet 2009) rattrapé en catimini en septembre afin de permettre à des adjoints de sécurité d'être pérennisés dans leur emploi…  

 

Il est sûr que parler de sécurité des citoyens c'est également défendre les professionnels de cette mission de service public, or ce n'est pas populaire. Néanmoins ne nous trompons pas de cible, faire plus avec moins de moyen, faire du chiffre avec des primes à la clef, mettre la pression sur la hiérarchie gendarmique et policière est une méthode de gestion d'un autre âge et éculée.

 

Il est temps de réconcilier les forces de l'ordre avec la population,  n'oublions pas qu'un ministre socialiste avait commencé à le faire Daniel Vaillant et Joxe avant lui !

 

La droite divise, il nous appartient de réconcilier.

 

Patrick LEBORGNE

Publié dans capagauche35

Commenter cet article

dudu 16/02/2010 14:31


Pierre DUVALdit ceci : bravo M leborne, continuez